Apprendre à cuisiner pour soi

couleur-rose-offrir
Quelle couleur de rose pour quel cadeau ?
21 janvier 2017
faillite-personnelle-quebec
Témoignage d’une faillite personnelle
7 février 2017
apprendre-a-cuisiner-soi

Même les grands amateurs de cuisine vous le diront : se faire à manger pour soi, c’est moins amusant que de préparer un gros dîner. Les quantités sont plus difficiles à appréhender, ça peut prendre longtemps et on n’a pas nécessairement tout le temps une bonne idée ou le matériel nécessaire à portée de main.

Pourtant, cuisiner pour soi a de nombreux avantages, et ça, je l’ai appris avec le temps !

Cuisiner pour soi et pour se faire plaisir

Quand on habite seul, c’est parfois difficile de se motiver à faire un bon petit plat. La tentation des repas préparés est souvent très grande et pourtant, ce n’est pas la même chose ! Cuisiner, ce n’est pas seulement se nourrir. Pensez au plaisir que vous avez à faire un grand dîner pour des amis ou pour votre famille : la seule différence est que votre seul invité, c’est vous !

Alors pensez à ce que vous aimez manger et faites un petit effort. Si cela peut vous aider, pensez à l’avance à faire vos menus pour la semaine par exemple, vous aurez ainsi les ingrédients et le matériel dont vous avez besoin : finie l’excuse de ce qui vous manque pour pouvoir cuisiner pour vous.

Faire vos menus et parfois vos repas en avance peut aussi vous permettre de préparer vos déjeuners à ramener au bureau : autant profiter au maximum de votre pause dans la journée avec un plat qui vous plaît vraiment !

Cuisiner pour soi et pour sa santé

J’ai été une grande amatrice de plats préparés, surgelés ou non, le plus souvent par manque de temps : pas envie de faire les courses, de passer du temps à découper des légumes, à surveiller des cuissons… Mais le problème avec ce genre de repas, c’est que vous ne pouvez pas en maîtriser le contenu : c’est souvent trop salé, trop gras, plein d’ingrédients dont vous ne savez pas vraiment ce que c’est.

C’est pourquoi j’ai appris à cuisiner pour moi, parce que je sentais que les plats cuisinés et les restaurants trop réguliers ne me permettaient pas de contrôler assez bien ce que je mangeais. En cuisinant à la maison, vous pouvez gérer vos quantités, assaisonner comme vous le souhaitez, n’utiliser que des légumes de saison si c’est important pour vous, limiter ou enlever la viande si vous suivez un régime végétarien…

Cuisiner pour soi c’est se consacrer entièrement à ses goûts et se permettre de suivre plus facilement une alimentation saine ou un régime particulier si c’est votre cas. J’avais commencé à me faire à manger quelques années auparavant, mais la naissance de mes enfants m’a convaincue qu’un bon repas peut être rapide et facile à faire : un dîner prêt en 30 minutes qui sera bon pour tout le monde !

Conclusion

Cuisiner pour soi, c’est prendre le temps de se faire plaisir avec des repas adaptés à ses envies, son budget et son emploi du temps. En revanche pour l’inspiration, il n’y a pas de recette miracle : les blogs de cuisine seront vos meilleurs amis les jours où vous serez en panne d’idées !